Deux ans ferme pour viol

Coupable d’acte d’ordre sexuel avec un enfant et de viol : le Tribunal criminel du Littoral ...
Deux ans ferme pour viol

 Le jugement a été rendu par le Tribunal criminel de Neuchâtel et du Val-de-Travers, à Boudry.

Coupable d’acte d’ordre sexuel avec un enfant et de viol : le Tribunal criminel du Littoral et du Val-de-Travers à Boudry a condamné un homme de 23 ans à deux ans de prison ferme. Il a renoncé du bout des lèvres à révoquer un sursis datant de 2009 pour extorsion d’argent.

 

Version de la plaignante crédible

L’homme, qui soutient le scénario d'une relation consentante, a été reconnu coupable d’avoir violé fin juillet 2011 une jeune fille âgée de quinze ans au moment des faits. Malgré l’absence de preuve, de trace et de témoin, le tribunal a jugé la version de la plaignante crédible. Il s’est notamment basé sur le fait qu’au lieu d’enfoncer son agresseur, elle a plutôt eu tendance à s’accabler et à se sentir coupable lors de son audition par la police. Or, selon les juges, lorsque l’on invente, on ne s’accuse pas.

L’adolescente a notamment reconnu qu’elle aurait pu fuir de chez le prévenu ou crier, mais que la peur l’en a empêchée. Selon les juges il n’y a pas de doute: il y a eu pénétration et contrainte.

 

Aucune circonstance atténuante

Le tribunal n’a retenu aucune circonstance atténuante à l’encontre du prévenu. La victime, malgré sa soumission, a manifesté son refus par des gestes et par la parole. Ce qui aurait dû suffire à stopper le jeune homme.

Les juges le reconnaissent également coupable d’imprévoyance fautive: même si la jeune fille pouvait paraître majeure, il ne lui a jamais demandé son âge.

L’avocat du prévenu, qui demandait l’acquittement, a fait recours à l’issue de la lecture du jugement.

Le Ministère public demandait une peine privative de liberté de trois ans dont dix-huit mois avec sursis pendant quatre ans.

L’avocat de la plaignante s’en remettait au jugement du tribunal. /sma


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus