Assurer sécurité et qualité de vie à la Case à chocs

La Case à chocs est une chance pour la Ville de Neuchâtel. C’est ce qui ressort d’une enquête ...
Assurer sécurité et qualité de vie à la Case à chocs

Case à chocs La Case à chocs, à Neuchâtel.

La Case à chocs est une chance pour la Ville de Neuchâtel. C’est ce qui ressort d’une enquête commandée par le Conseil communal neuchâtelois à l’entreprise Team Consult.

Sur la base de ce constat, les autorités communales entendent valoriser ce lieu de culture tout en limitant les nuisances pour le voisinage. Elles ont établi une liste de mesures à court et à long terme.

Sécurité renforcée

A court  terme, le taux d’activité du chargé de sécurité va passer de 30 à 50%. Une ligne téléphonique est activée dès maintenant durant les heures d’ouverture de la Case à chocs. Elle doit permettre aux voisins, mais aussi à la police ou aux pompiers, de prendre contact avec la personne en charge de la sécurité en cas de nuisance. La police va accroître sa présence et l’agence de sécurité couvrira également le périmètre extérieur.

 

Propreté améliorée

Des poubelles feront leur apparition le week-end dans les rues entre la Case à chocs et la place Pury. La balayeuse sera sollicitée après chaque soirée. Les WC vont aussi être rénovés et des urinoirs seront installés à proximité des sorties. 

 

Encadrement de la jeunesse

A long terme, les autorités communales prévoient d’augmenter la cohésion entre les différents lieux qui constituent le site, comme le Théâtre de la Poudrière, l’Académie de Meuron et la salle de l’Eplattenier. Un travail sera fait sur la prévention de l’alcoolisme et la consommation de drogues. Des concerts sans alcool vont être organisés pour les jeunes de 10 à 16 ans. Des événements encadrés sont prévus pour les 16-20 ans.

 

Nouvelle organisation politique

Le dossier de la Case à chocs, mené jusque-là par Pascal Sandoz, conseiller communal en charge de la sécurité, des infrastructures et des énergies, passe aux mains du Département de la culture de Thomas Facchinetti. /sbe

Case à chocs, Pascal Sandoz, Thomas Facchinetti Passage de témoin dans le dossier de la Case à chocs entre Pascal Sandoz (à gauche) et Thomas Facchinetti.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus