Peines fermes à l’encontre de trafiquants de drogue

Cinq ans de peine privative de liberté. Un ressortissant macédonien vivant dans le canton de ...
Peines fermes à l’encontre de trafiquants de drogue

L'Hôtel de Ville de Neuchâtel, où siège le Tribunal criminel du Littoral et du Val-de-Travers L'Hôtel de Ville de Neuchâtel, où siège le Tribunal criminel du Littoral et du Val-de-Travers.

Cinq ans de peine privative de liberté. Un ressortissant macédonien vivant dans le canton de Neuchâtel a été reconnu coupable de crimes envers la Loi fédérale sur les stupéfiants. Le jugement a été rendu vendredi soir par le Tribunal criminel du Littoral et du Val-de-Travers à Neuchâtel.

L’homme de 53 ans était à la tête d’un vaste trafic de drogue. Son marché s’étendait dans le canton de Neuchâtel, mais aussi ailleurs en Suisse et jusqu’en Macédoine. Entre 2002 et 2011, il a non seulement revendu du cannabis, de la cocaïne ou encore de l’héroïne, mais a incité ses acheteurs à revendre la marchandise. Le chiffre d’affaires qu’il aurait réalisé se monte à plus de 260'000 francs.

Lors de l’audience, il a tenté d’expliquer qu’il avait été contraint par son revendeur d’entreposer plusieurs dizaines de kilos de marijuana dans sa cave. Cette explication ne tient pas, s’est exclamé le président du tribunal au moment du jugement. Pire : il a trafiqué des stupéfiants de manière mesurée, consciente et professionnelle.

Deux autres hommes, également originaires des Balkans mais vivant dans la région zurichoise, comparaissaient vendredi.  Ils ont travaillé de concert avec le premier prévenu. Ils sont reconnus coupables de délits graves à la Loi fédérale sur les stupéfiants : ils ont agi par bande et par métier. Ils écopent chacun de vingt mois de peine privative de liberté. L’un avec sursis pendant quatre ans. La peine du second est ferme au vu de ses antécédents judiciaires.

Les parties ont dix jours pour faire appel de ce jugement. /aju


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus