Des motifs de licenciement fondés

Epilogue judiciaire dans l’affaire de licenciement abusif au Foyer Les Roches. Le Tribunal ...
Des motifs de licenciement fondés

Le Foyer Les Roches à Orvin Le Foyer Les Roches à Orvin

Epilogue judiciaire dans l’affaire de licenciement abusif au Foyer Les Roches. Le Tribunal régional Jura bernois-Seeland a blanchi l’EMS d’Orvin dans l’affaire qui l’opposait à un ancien collaborateur. Après son licenciement, ce dernier avait signalé à l’Office des personnes âgées et handicapées des faits de maltraitance. L’affaire avait fait grand bruit. Les accusations de l’ancien employé avaient été relayées par la télévision. La justice estime que les motifs du licenciement étaient fondés.

 

Victoire judiciaire

Congédié pour des motifs que refuse de préciser Le Foyer Les Roches, cet ancien employé avait dénoncé à l’Office des personnes âgées et handicapées des mauvais traitements. Des faits qui auraient eu lieu pendant plusieurs années au foyer d’Orvin. Ses déclarations avaient conduit à une enquête de l’office en question, qui n’avait débouché sur rien. L’homme avait ensuite confié ses soupçons à la TSR dans un épisode de « Temps Présent » à l’écho retentissant. La Direction bernoise de la santé publique, la SAP, avait diligenté une deuxième enquête par un expert externe, qui lui aussi concluait qu’aucune pratique assimilable à de la maltraitance avait cours au foyer. Aujourd’hui, le Tribunal estime que le licenciement était fondé, à la satisfaction du Foyer Les Roches et de la SAP, qui soulignent que la procédure n’a pas « mis en lumière des faits nouveaux de nature à remettre en cause les conclusions » des deux enquêtes. /tsc


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus