Neuf communes neuchâteloises ont trop de résidences secondaires

L’initiative Franz Weber, acceptée en mars par le peuple suisse, aura également des conséquences ...
Neuf communes neuchâteloises ont trop de résidences secondaires

Rochefort La commune de Rochefort compte plus de 20% de résidences secondaires selon le Conseil fédéral.

L’initiative Franz Weber, acceptée en mars par le peuple suisse, aura également des conséquences dans le canton de Neuchâtel.

Le Conseil fédéral a dévoilé mercredi l’ordonnance d’application, qui entrera en vigueur au premier janvier. Le texte règle le cas des communes qui comptent plus de 20% de résidences secondaires. Plus aucune construction n’y sera autorisée, à moins qu’il ne s’agisse de lits chauds. Dans le canton de Neuchâtel, 9 communes sont concernées. Il s’agit de Brot-Dessous, Montalchez, Rochefort, Les Planchettes, La Brévine, Brot-Plamboz, Le Pâquier, La Côte-aux-Fées et Les Verrières.

Des exceptions sont toutefois prévues : les logements existant pourront changer d’affectation. Il sera aussi possible de transformer un mayen ou d’anciens hôtels en résidence secondaire... Les communes qui peuvent prouver qu’elles ne possèdent pas 20% de résidences secondaires peuvent également demander à être retirées de la liste du Conseil fédéral.

Les prescriptions de l’ordonnance resteront valables jusqu'à ce que le Parlement ait rédigé une loi d’application. Ce devrait être le cas d’ici la fin 2013. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus