Rouler dans le canton de Berne peut s'avérer couteux

Automobilistes neuchâtelois attention ! Rouler de l’autre côté de la Thielle peut coûter très ...
Rouler dans le canton de Berne peut s'avérer couteux

Autoroute

Automobilistes neuchâtelois : attention ! Rouler de l’autre côté de la Thielle peut coûter très cher. Grâce à un système mobile, la police cantonale du canton de Berne filme régulièrement des tronçons d’autoroute ou de semi-autoroute depuis des ponts.

L’objectif est de repérer les automobilistes ne respectant pas les distances de sécurité entre les véhicules.

Suivant le code de la route, la distance de sécurité doit être de 2 secondes. Le système bernois VKS, unique en Suisse, filme les automobilistes sur une distance de 300 à 500 mètres. La distance entre les véhicules est ensuite calculée par le système. En cas d’infraction, le cas est dénoncé auprès du Ministère public bernois.

Autoroute

En cas de comportement fautif et d’une distance de sécurité allant de 0,5 à 0,8 seconde, il s’agit d’une infraction légère amenant une amende de 500 francs. Pour les distances calculées sous les 0,5 seconde, l’infraction est considérée comme grave. Dix jours-amende suivant le revenu sont alors requis et une amende additionnelle de 600 francs est prélevée auprès de l’automobiliste. L’office de la circulation bernois peut également ordonner un retrait de permis pouvant courir sur plusieurs mois.

Ce système bernois a pour objectif de réduire les accidents. Près de 23% d’entre eux sont en partie dus au non-respect des distances de sécurité dans le canton.

Pas de crainte à avoir cependant du côté de Neuchâtel. Ce genre de radar n’est pas d’actualité. La police neuchâteloise préfère se concentrer sur les abus d’alcool et les excès de vitesse qui restent les premières causes d’accident dans le canton. /rgi


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus