Les Plaines-Roches sous surveillance

N’entre pas qui veut à la déchetterie des Plaines-Roches à Neuchâtel. Depuis quelques temps ...
Les Plaines-Roches sous surveillance

Déchetterie des Plaines-Roches Il faut montrer patte partenaire pour entrer à la déchetterie des Plaines-Roches à Neuchâtel.

N’entre pas qui veut à la déchetterie des Plaines-Roches à Neuchâtel. Depuis quelques temps, un agent de sécurité ou un employé du site contrôle le lieu de domicile des usagers, via les plaques d’immatriculation de leur véhicule. Une manière de lutter contre le tourisme des déchets.

Selon une enquête menée il y a deux semaines, 23% des personnes qui se rendent aux Plaines-Roches n’habitent pas dans une commune signataire de la convention avec la Ville de Neuchâtel. Elles n’ont donc pas le droit d’utiliser la déchetterie. Les communes partenaires, qui sont Corcelles-Cormondrèche, Engollon, Fenin-Vilars-Saules, Fontaines, Peseux et Valangin, paient 20fr par année et par habitant pour pouvoir jouir de la déchetterie.

Le nombre de véhicules sur le site des Plaines-Roches est aussi limité pour des raisons de sécurité. Il n'est pas rare de devoir patienter avant de pouvroir aller déposer ses déchets. Pour limiter des files d'attente le samedi, les entreprises sont priées de venir la semaine.

Avec l’entrée en vigueur de la taxe au sac, la population trie beaucoup plus ses déchets, mais pas toujours correctement. La Ville de Neuchâtel a engagé du personnel, notamment des étudiants, pour contrôler les 56 points de collecte de la capitale cantonale et sensibiliser la population. Les personnes qui resquillent risquent une amende de 200 francs. /sma


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus