Neuchâtel se dote d’un plan cancer

Le Canton de Neuchâtel veut lutter plus activement contre les cancers. Il met sur pied un Plan ...
Neuchâtel se dote d’un plan cancer

Les parapluies roses de l'opération Les parapluies roses de l'opération contre le cancer.

Le Canton de Neuchâtel veut lutter plus activement contre le cancer. Il met sur pied un Plan cancer cantonal, une première en Suisse romande. Le texte propose une modification de la Loi sur la santé afin d'assurer le maintien du Registre des tumeurs (RNT) qui existe depuis 30 ans dans le canton. Son existence est menacée, car elle ne repose sur aucune base légale. L’aspect financier du RNT est également en cause: jusqu’à la fin de l’année, son financement est assuré à hauteur de 180'000 francs par la Ligue contre le cancer et 115'000 francs par l’Etat. La Ligue souhaite désormais se concentrer sur des missions d’accompagnement des malades. Sa part devra donc être couverte par le Canton. Le Grand conseil neuchâtelois doit se prononcer en automne.

 

Assurer la pérennité du Registre neuchâtelois des tumeurs

Surveillance épidémiologique des cancers, évaluation des programmes de dépistage et promotion de la qualité des soins aux patients: l’importance de ce registre n’est plus à prouver selon le Département de la santé et des affaires sociales. Les données recueillies par le RNT sont essentielles pour suivre l’évolution de l’incidence des cancers dans la population neuchâteloise et déterminer les priorités d’intervention.

En Suisse, le cancer est la deuxième cause de décès. Un homme sur deux et une femme sur trois développent un cancer à un moment de leur vie. Or, 30% des cancers seraient évitables selon le Département de la santé et des affaires sociales. Les moyens de prévention tels que les programmes de dépistage et de vaccination mis en place à Neuchâtel contre les cancers du sein et  du col de l'utérus ont prouvé leur utilité. Le risque de mortalité dû aux cancers est plus élevé en Suisse alémanique qu’en Suisse romande, par exemple. Le prochain programme de dépistage du Service cantonal neuchâtelois pourrait être centré sur la prévention du cancer du côlon. /aes


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus