Expulsions des étrangers sous la loupe de l'UNINE

Près de 14'000 décisions de renvois de ressortissant étrangers pour la Suisse en 2011 dont ...
Expulsions des étrangers sous la loupe de l'UNINE

 Les vols spéciaux au centre des discussions de l'Institut d'ethnologie.

Près de 14'000 décisions de renvois de ressortissant étrangers pour la Suisse en 2011 dont plus de 50 vols spéciaux. L'Université de Neuchâtel par le biais de l'Institut d'ethnologie s'est penchée sur le problème des expulsions mercredi lors d'un café civique.

Le café civique a réuni Laurent Krügel ancien commandant de la Police cantonale neuchâteloise et actuellement observateur des vols spéciaux, Christin Acherman, professeure assistante en étude des migrations à l'UNINE et Etienne Piguet, vice-président de la Commission fédérale pour les questions de migrations.

Après la polémique suscitée l’année passée par le documentaire Vol spécial réalisé par le cinéaste Fernand Melgar, l'université s'interroge sur les renvois et l'utilité des moyens de contraintes mis en place.

Pour rappel, après une décision d'expulsion par les autorités fédérales, le ressortissant est libre de partir de lui-même. S'il refuse, il lui est proposé de prendre un avion de ligne accompagné d'un représentant de la loi. En cas de troisième refus, un vol spécial est affrété où le ressortissant est soumis à des moyens de contraintes et encadré par les forces de l'ordre jusqu'à la destination.

Les intervenants du café civique ont déduit de leur débat que les vols spéciaux n'étaient pas le moyen le plus adapté pour une expulsion, mais la suppression de ceux-ci engendrerait des inégalités de traitements entre les ressortissants qui se soumettent aux 2 premières solutions et les autres. /jha


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus