Chiffres à la baisse pour les Communales

Tout est à la baisse… Les élections communales de ce week-end, dans le canton de Neuchâtel ...
Chiffres à la baisse pour les Communales

Tout est à la baisse…

Les élections communales de ce week-end, dans le canton de Neuchâtel, se présentent sous le signe de la cure d’amaigrissement dans de nombreux domaines.

Les communes, tout d’abord. Fusions obligent,  elles ne sont plus que 37 à élire leurs autorités, contre 51 il y a quatre ans, et 62 il y a huit ans.

Le nombre de sièges ensuite. Il est forcément plus faible : 993 pour les Conseils généraux cette année,  contre 1241 en 2008. Le nombre de candidats suit la courbe. Ils sont 1511, contre 1750 il y a quatre ans  et près de 2400 il y a huit ans.

Dernier volet au chapitre des rabais, c’est celui du taux de participation au scrutin. Mais là, il n’y a aucune corrélation avec le nombre de communes. On en était péniblement à 25% vendredi matin. Les taux d’environ 40% enregistrés en 2004 et 2008 ne seront probablement pas atteints ce week-end.

 

Suspense au Locle et à Neuchâtel

Mais au-delà de ces considérations, les enjeux de ces élections communales sont réels, notamment pour les Conseils communaux désignés par le peuple.  

C’est le cas dans cinq communes : Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds, Le Locle, Corcelles et Peseux. A  Cressier et Montalchez, les deux autres communes où l’élection de l’exécutif se fait par le peuple, le scrutin sera tacite.

C’est au Locle que la situation apparaît la plus indécise, avec les retraits de Florence Perrin-Marti et de Marcello Droguett. Les Verts pourraient faire leur entrée à l’exécutif et profiter de la défection des socialistes, qui n’ont trouvé personne pour remplacer Florence-Perrin Marti.

A Neuchâtel, le départ de Françoise Jeanneret ne va pas laisser de cicatrice comme au Locle. Le PS va sans doute garder ce siège, avec Thomas Facchinetti dans le costume du favori. Quelques doutes peuvent  planer sur la réélection du PLR Pascal Sandoz, pris dans la tourmente de Vadec, et sur celle de la Verte Christine Gaillard, entrée à l’exécutif en cours de législature.

 

Statu quo à La Chaux-de-Fonds?

Peu de suspense, en revanche à La Chaux-de-Fonds, où les cinq sortants se représentent avec de fortes chances d’être réélus.  Les regards se tourneront plutôt du côté du législatif, où Frédéric Hainard a toutes les chances de retrouver un fauteuil. L’ex-conseiller d’Etat va sans doute tirer profit de l’apparentement avec l’UDC et se faire élire sous l’étiquette du Nouveau parti libéral.

A noter que les nouvelles communes de Val-de-Ruz et de Milvignes choisissent aussi leurs autorités. Mais les élus ne prendront leurs fonctions que le 1er janvier 2013.

RTN fera vivre en direct à l'antenne ces élections communales dès 12h15 dimanche. Des journalistes seront décentralisés dans les six districts. /fpa


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus