Les automates Jaquet-Droz s’installent dans trois musées

Trois musées neuchâtelois et une thématique commune. Le Musée d’art et d’histoire de Neuchâtel ...
Les automates Jaquet-Droz s’installent dans trois musées

L'écrivain (photo), un des fameux automate Jaquet-Droz, reste à au Musée d'art et d'histoire à Neuchâtel. La musicienne et Le dessinateurs s'en vont, eux, au Musée d'horlogerie du Château des Monts au Locle et au Musée international d'horlogerie à La Chaux-de-Fonds. L'écrivain (photo), un des fameux automate Jaquet-Droz, reste à au Musée d'art et d'histoire à Neuchâtel. La musicienne et Le dessinateurs s'en vont, eux, au Musée d'horlogerie du Château des Monts au Locle et au Musée international d'horlogerie à La Chaux-de-Fonds.

Trois musées neuchâtelois et une thématique commune. Le Musée d’art et d’histoire de Neuchâtel, le Musée international d’horlogerie de La Chaux-de-Fonds et le Musée d’horlogerie du Locle dédient ensemble une exposition aux Jaquet-Droz du 18e siècle.

Originaires des Montagnes neuchâteloises,  les Jacquet-Droz père et fils, ainsi que leur collaborateur Jean-Frédéric Leschot, se sont construit une réputation mondiale d’inventeurs géniaux. Leur production se distingue par des ouvrages de joaillerie à mécanisme miniaturisé, des pièces d’horlogerie à musique (les oiseaux chanteurs) ou encore les fameux automates, comme L’écrivain.

L’exposition Automates et merveilles s’ouvre dimanche sur les trois sites et se tient jusqu’au 30 septembre. Une thématique spécifique est abordée dans chacun des musées. /aju


Actualisé le

 

Actualités suivantes