Musique et humour pour raconter l’histoire d’un monstre

Il dévore musiciens et instruments et rêve de savourer un violoncelle. Le monstre Marcel est ...
Musique et humour pour raconter l’histoire d’un monstre

Steve Muriset, Rapsodie production Steve Muriset, directeur de l'orchestre Rapsodie.

Il dévore musiciens et instruments et rêve de savourer un violoncelle. Le monstre Marcel est au cœur du conte musical Marcel et le Violoncelle imaginé par Steve Muriset, directeur de Rapsodie production.

L’orchestre neuchâtelois, qui réunit 40 musiciens, présente cette œuvre aux côtés des comédiens et animateurs Patrick Lapp et Jean-Charles Simon, qui interprètent les personnages.

La seconde partie de ce concert-spectacle, intitulé Concerts symphoniques, se veut plus classique. Les musiciens interprètent des extraits de La Traviata ou des Noces de Figaro, des morceaux une fois encore entremêlés de commentaires des deux comédiens.

Les Concerts symphoniques sont à découvrir le 4 mai à la Salle de musique de La Chaux-de-Fonds, à 20h15. A Neuchâtel, le spectacle-concert est donné au Temple du Bas le 5 mai à 20h et le 6 mai à 17 heures.

Cinq représentations sont aussi prévues pour les écoles. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus