Un coup de frein pour le projet de police unique

Le futur départ de Jean Studer est un coup dur pour le projet de police unique de l’Arc Jurassien ...
Un coup de frein pour le projet de police unique

Le commandant de la police jurassienne, Olivier Guéniat, et les ministres Charles Juillard et Jean Studer Le commandant de la police jurassienne, Olivier Guéniat, et les ministres, Charles Juillard et Jean Studer

Le futur départ de Jean Studer est un coup dur pour le projet de police unique de l’Arc Jurassien. Sa nomination à la présidence du conseil de la Banque nationale suisse, mercredi, change la donne. Le ministre neuchâtelois des Finances quittera le gouvernement au plus tard en mai 2013.

L’annonce, fin février, du départ du commandant de la police neuchâteloise André Duvillard avait déjà suscité des craintes côté jurassien. Jean Studer et André Duvillard sont les porteurs du dossier pour leur canton.  La réaction est mitigée pour le ministre de la police jurassienne. Charles Juillard félicite la nomination de son collègue Jean Studer. Pour lui, il est certain que le projet de police unique va prendre du retard. Il faudra patienter le temps de trouver un nouveau conseiller d'Etat. «Quand le successeur sera connu, il faudra voir si le gouvernement neuchâtelois confirme son intérêt pour ce projet », conclut Charles Juillard. /nqu

 


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus