Début des réflexions sur le clivage entre le Haut et le Bas

La réflexion commence sur les rapports entre le Haut et le Bas du canton de Neuchâtel. La commission consultative de la cohésion cantonale s’est réunie mercredi au Château de Neuchâtel. Cette commission est composée de 15 membres et présidée par Gisèle Ory, présidente du Conseil d’Etat.

Durant cette première séance, l’historien et écrivain Jean-Pierre Jelmini a fait un exposé sur l’histoire du Haut et du Bas du canton. Il a proposé de mettre en place une convention verbale pour supprimer les appellations Haut et Bas. Ces termes accentuent le clivage entre les deux régions, selon lui.

Six rencontres sont prévues durant les prochains mois. L'objectif est de finaliser un rapport avec des propositions concrètes à l'attention du Grand Conseil d'ici le 31 décembre 2012. /comm-mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus