Il y a un an, Fukushima…

Nucléaire

Il y a un an jour pour jour, la catastrophe s’abattait sur le Japon. Un puissant séisme de magnitude 9 frappait le nord-est du pays. Il provoquait un tsunami dévastateur, qui à son tour causait la pire crise nucléaire depuis Tchernobyl.

Une année après le drame, des milliers de Japonais sont encore privés de toit et les opérations de nettoyage autour de la centrale s'éternisent. L’exploitant Tepco s’active pour sécuriser le site. Il est parvenu à l’arrêt à froid des réacteurs et renforce les structures de la centrale touchées par le tsunami, en particulier les piscines de refroidissement du combustible fragilisées. Mais les experts craignent surtout un nouveau séisme qui ferait de nouveaux ravages dramatiques sur la centrale de Fukushima. L’activité sismique dans la région est en effet très intense depuis un an.

L’autre grave problème à résoudre est la radioactivité, en particulier à l’intérieur de la zone interdite dans un rayon de 20 km. Les autorités comptent retirer 5cm de terre pour réduire la radioactivité de moitié. Ils font également d’autres essais techniques à l’intérieur de la zone interdite pour voir si la décontamination peut se faire à grande échelle. La surface à décontaminer correspond à celle d’un pays comme le Luxembourg. /iqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus