L'économie neuchâteloise coupée en deux

L’économie neuchâteloise est coupée en deux. C’est le constat de l’économiste Jean-Pierre Ghelfi ...
L'économie neuchâteloise coupée en deux

Un mouvement d'horlogerie Le secteur de l'horlogerie reste optimiste pour les six mois à venir.

L’économie neuchâteloise est coupée en deux. C’est le constat de l’économiste Jean-Pierre Ghelfi, qui commente la publication trimestrielle Conjoncture économique du Service cantonal de la statistique.

D’un côté, il y a les branches de l’horlogerie, de la métallurgie et des métaux, qui sont assez optimistes pour les six prochains mois.

De l’autre, il y a les branches équipements électriques, électroniques, mécanique de précision et optiques, ainsi que celles des machines et moyens de transports. Elles font état d’une nette détérioration de leurs entrées de commandes, de leur production  et de leurs perspectives d’activités. /fpa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus