Sept cas de situation de sous-enchère salariale

Sept cas de sous-enchère salariale ont été constatés par la Commission tripartite chargée de ...
Sept cas de situation de sous-enchère salariale

Trois membres du bureau de la Commission tripartite chargée de l'observation du marché du travail: Lyne Wenger, secrétaire, Georges Jeanbourquin, président et Claude Bourquin, président suppléant. Trois membres du bureau de la Commission tripartite chargée de l'observation du marché du travail: Lyne Wenger, secrétaire, Georges Jeanbourquin, président et Claude Bourquin, président suppléant.

Sept cas de sous-enchère salariale ont été constatés par la Commission tripartite chargée de l’observation du travail en 2011 dans le canton de Neuchâtel. La commission trouve entre cinq et dix cas par an. Aucune sous-enchère abusive et répétée au sein d’une profession n’a cependant été décelée.

La commission s’est aussi penchée l’an dernier sur la problématique du paiement des salaires en euro pour faire face au franc fort. Elle estime que les entreprises ne peuvent pas reporter les risques économiques sur les salariés et que les conventions collectives de travail existantes doivent être respectées.

La commission met en œuvre les mesures d’accompagnement de l’Accord bilatéral sur la libre circulation des personnes. Elle collabore avec l’Office de contrôle du Service de l’emploi (OFCO). Ce sont les inspecteurs de l’OFCO qui contrôlent les conditions de travail et de salaires dans les entreprises. L’an dernier, 394 contrôles ont été réalisés. /aju


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus