La Ville de Neuchâtel met de l’huile sur le feu dans le dossier hospitalier

Le Conseil communal de Neuchâtel demande aux députés de rejeter le plan stratégique du Conseil ...
La Ville de Neuchâtel met de l’huile sur le feu dans le dossier hospitalier

Conseil communal de Neuchâtel De gauche à droite : Olivier Arni, Pascal Sandoz, Alain Ribaux, Christine Gaillard, Françoise Jeanneret et le chancelier Rémy Voirol.

Le Conseil communal de Neuchâtel demande aux députés de rejeter le plan stratégique du Conseil d’Etat pour l'Hôpital neuchâtelois. Le plan du Gouvernement prévoit de maintenir le centre mère-enfant à Pourtalès à Neuchâtel et de développer la chirurgie stationnaire à La Chaux-de-Fonds. Une solution qui coûterait trop cher et créerait une surcapacité, selon la Ville de Neuchâtel.

L’Exécutif demande des études complémentaires chiffrées qui tiennent compte du futur RER neuchâtelois et qui incluent la création d’un site unique de soins aigus à l’horizon 2022. Il souhaite également que des travaux soient entrepris très rapidement pour rénover l’hôpital de La Chaux-de-Fonds.


Le Conseil d'Etat surpris

La conseillère d’Etat en charge de la santé, Gisèle Ory, s’étonne de la position de la Ville de Neuchâtel. Selon elle, il faut rendre les deux hôpitaux plus efficaces et plus attractifs jusqu’à la création d’un site unique de soins aigus en 2022. Pour Gisèle Ory, les coûts ne seront pas si élevés puisque le nombre de lits va diminuer.


Les autorités chaux-de-fonnières appellent les députés à voter oui

Dans un communiqué, le Conseil communal de La Chaux-de-Fonds félicite la Ville de Neuchâtel pour son ouverture, puisque cette dernière affirme que le site unique de soins aigus doit être localisé près d’une gare, à la Chaux-de-Fonds à Neuchâtel ou ailleurs.

En revanche, les autorités chaux-de-fonnières souhaitent que le Grand Conseil accepte le plan stratégique du Conseil d’Etat, puisqu’il représente la seule et unique proposition constructive et viable à court et moyen terme pour le réseau hospitalier neuchâtelois.
 

Le Grand Conseil devrait se prononcer fin mars début avril sur le plan stratégique du Conseil d’Etat./mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus