Le Conseil communal de Neuchâtel s’oppose à l’externalisation du 144

Le Conseil communal de Neuchâtel s’oppose en partie à la réforme du 144. Le Conseil d’Etat avait annoncé début décembre sa volonté d’externaliser les prestations d’alarme, la médecine de garde et la Hotline pédiatrique à la Fondation urgence santé Vaud.
 
L’exécutif neuchâtelois remet en cause la perte de la polyvalence pompier-ambulancier, dénonce les montants des économies annoncées par le Conseil d’Etat, et s’inquiète des conséquences sur l’emploi.
En revanche, l’exécutif neuchâtelois salue les restructurations prévues au sein des Services d'incendie et de secours (SIS).
 
Le Conseil communal invite donc le Grand Conseil neuchâtelois à refuser le rapport du Conseil d’Etat sur le transfert du 144 dans le canton de Vaud. Et à prendre en considération les amendements que l’exécutif de la Ville lui propose. /aes
 
 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus