Un Locle inédit se dévoile au Col-des-Roches

Les Moulins du Col-des-Roches proposent une vision inédite du Locle. L’institution expose une ...
Un Locle inédit se dévoile au Col-des-Roches

Un des dessins d'Hermann Früauf représente l'atelier de Frédéric-Louis Favre-Bulle, dans lequel l'artiste a effectué son apprentissage d'horloger Un des dessins d'Hermann Früauf représente l'atelier de Frédéric-Louis Favre-Bulle, dans lequel l'artiste a effectué son apprentissage d'horloger.

Les Moulins du Col-des-Roches proposent une vision inédite du Locle. L’institution expose une trentaine de dessins d’Hermann Früauf. Allemand d’origine, cet apprenti en horlogerie a vécu dans la Mère Commune de 1830 à 1832. Il a réalisé plusieurs croquis de la cité avant le grand incendie d’avril 1833 et la destruction du centre-ville. Des images rares qui permettent de découvrir un visage méconnu du Locle.

Vue du Doubs à Biaufond, dessin d'Hermann Früauf, vers 1830 Vue du Doubs à Biaufond, dessin d'Hermann Früauf, vers 1830.

Le Locle et ses environs en 1830, dessins d’un apprenti horloger Hermann Früauf est à découvrir dès dimanche et jusqu’au 20 mai aux Moulins souterrains du Col-des-Roches. Le vernissage a lieu samedi à 18 heures.

Par ailleurs, la Nouvelle revue neuchâteloise consacre un cahier à Hermann Früauf et à son œuvre. Le numéro sortira de presse en février. /mwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus