Neuchâtel toujours au centre des tiques

Neuchâtel conserve le Centre national de référence pour les maladies transmissibles par les tiques.

L’Office fédéral de la santé publique vient de renouveler le mandat qu’il avait attribué à l’Université de Neuchâtel en 2009. Ce mandat doit aboutir à des mesures concrètes pour maîtriser l’évolution des maladies transmises par les tiques.

Le CNRT est constitué de quatre institutions : l’Institut de biologie de l’Université de Neuchâtel, le Laboratoire de microbiologie ADMED à La Chaux-de-Fonds, l’Institut central des hôpitaux valaisans, à Sion, et le Centre suisse de cartographie de la faune à Neuchâtel. /fpa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus