La Cour pénale de Neuchâtel revient sur une affaire d’abus de détresse

Un cuisinier condamné pour avoir abusé de la détresse de deux collaboratrices conteste son ...
La Cour pénale de Neuchâtel revient sur une affaire d’abus de détresse

Cour pénale

Abus ou maladresse ? C’est la question que se pose la Cour pénale du canton de Neuchâtel. Elle a entendu mardi après-midi un cuisinier condamné pour avoir profité de deux collaboratrices.

L’homme conteste la peine qui lui a été infligée par le Tribunal de Boudry au mois de juin. Il a été reconnu coupable d’abus de détresse et condamné à 18 mois de peine privative de liberté, dont 6 mois ferme, avec un sursis de 4 ans.


Désagréments mais pas abus

Ce chef cuisinier admet qu’il a causé des désagréments aux deux femmes, mais il nie avoir abusé de leur situation. Il a eu des relations sexuelles avec une de ses collaboratrices sur leur lieu de travail. Une aventure qui s’est répétée plusieurs fois par semaine durant près de 3 ans. Mais pour ce chef cuisinier, il s’agissait d’une relation consentante.

La plaignante, de son côté, soutient qu’elle se sentait obligée de prodiguer des faveurs au condamné. En difficulté financière, elle avait accepté des cafés, des provisions et de la viande offerts par le cuisinier. Mais comme ces denrées provenaient du stock de marchandises du home, elle craignait qu’il ne la dénonce. Pour éviter ce cas de figure, et devant l’insistance de son collègue, elle aurait accepté d’avoir des relations sexuelles.


Bénéfice du doute

Du côté de la défense, on souligne qu’il est normal de partager les restes de cuisine entre collaborateurs en fin de journée, et que cela ne crée en rien une situation de dépendance.
Face au manque de preuves matérielles, le doute est en faveur de l’accusé. L’avocat du cuisinier réclame donc une peine inférieure et surtout l’abandon de la prison ferme.

La Cour pénale devra donc décider si l’homme a réellement abusé de sa collaboratrice, ou s’il s’est simplement comporté comme un goujat. Le jugement sera rendu mercredi matin. /mvr


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus