Neuchâtel se lance dans la validation des acquis

Le canton de Neuchâtel peut désormais reconnaître l’expérience professionnelle. La Confédération ...
Neuchâtel se lance dans la validation des acquis

Philippe Gnaegi Le conseiller d'Etat neuchâtelois en charge de l'éducation, Philippe Gnaegi, a présenté lundi aux médias le système de validation des acquis.

Le canton de Neuchâtel peut désormais reconnaître l’expérience professionnelle. La Confédération l’autorise à délivrer des certificats (CFC) de validation des acquis.

Depuis 2008, Neuchâtel participe à un projet pilote en collaboration avec les cantons de Berne et du Jura. Les services neuchâtelois reconnaissent l’expérience des assistants socio-éducatifs et des employés de commerce. Les services jurassiens et jurassiens bernois valident les acquis d’assistants en soins et santé communautaire et de mécapraticiens.
Neuchâtel est le premier à pouvoir librement décerner ces CFC, mais la reconnaissance fédérale est en cours dans le Jura et le Jura bernois.

Pour l’instant en Suisse, les acquis ne sont validés que dans neuf professions : assistant en soins et santé communautaire, assistant socio-éducatif, employé de commerce, gestionnaire du commerce de détail, gestionnaire en intendance, informaticien, logisticien, maçon et mécapraticien.
Pour obtenir le certificat, le candidat doit répondre à des critères bien précis : avoir au moins 5 ans d’expérience professionnelle, dont quelques années dans le métier concerné (la durée est fixée par les organisations professionnelles en fonction de la branche), et avoir travaillé au minimum un an en Suisse. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus