Assurer une relève de décolleteurs

Les entreprises actives dans le décolletage prennent le taureau par les cornes pour pallier ...
Assurer une relève de décolleteurs

Dominique Lauener, président de l'AFDT Dominique Lauener, président de l'AFDT

Les entreprises actives dans le décolletage prennent le taureau par les cornes pour pallier le manque de personnel qualifié. Un nouveau centre de formation pour l’ensemble de l’Arc jurassien va voir le jour à Moutier en août. Il remplacera l’offre en formation proposée actuellement par Tavadec à Tavannes. L’annonce a été faite mercredi après-midi par l’AFDT, l’association de fabricants de décolletages et de taillages, qui regroupe 45 sociétés.

L’institution s’appellera CAAJ – pour Centre d’apprentissage de l’Arc jurassien, référence à son homonyme de La Chaux-de-Fonds. Les deux CAAJ et le Centre technique de formation pour le décolletage et le taillage de Tramelan travailleront désormais en réseau. Le CAAJ de Moutier s’installera dans des locaux industriels, à la rue de l’Est 33. Il devrait accueillir huit à dix élèves pour la première volée. Les apprentis apprendront les bases durant deux années au CAAJ avant d’intégrer leur entreprise formatrice.

Le site de Moutier a été choisi en raison de sa bonne desserte ferroviaire, ce qui rend la cité prévôtoise facilement accessible pour les apprentis de tout l’Arc jurassien. Les membres de l’AFDT investiront 450 mille francs pour aménager les locaux. Le budget annuel de fonctionnement se montera à 300 mille francs. /fra


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus