Prévoyance.ne a mal à son taux de couverture

La caisse de pension Prévoyance.ne doit être recapitalisée.

Prévoyance.ne doit être recapitalisée. La caisse de pension de la fonction publique neuchâteloise avait un taux de couverture de 59,8% au premier janvier 2011. Un taux qui a baissé depuis, en raison de la crise de la dette.

Or, le Parlement fédéral a voté en décembre 2010 une nouvelle loi sur le financement des institutions de prévoyance de droit public. Le texte fixe un objectif de couverture à 80% à 40 ans, avec des seuils de 60% en 2020 et de 75% en 2030.

Il faudra donc passer à la caisse. La commission d’assainissement de Prévoyance.ne a rendu son rapport lundi. Elle propose plusieurs variantes pour augmenter la fortune de la caisse de pension : changer le calcul de la rente de retraite, augmenter les cotisations ordinaires ou les cotisations d’assainissements, ou encore porter l’âge de la retraite de 62 à 64 ou 65 ans. Les rentes pourraient aussi ne plus être indexées ou ne l’être que partiellement.

Une commission paritaire de négociations employés/employeurs va être mise en place. Elle devra réfléchir aux méthodes d’assainissement choisies. Autrement dit, décider qui fera quel effort financier. Les propositions doivent être présentées avant fin mars 2012.

Des séances d’informations sont prévues pour les employeurs, les employés et les pensionnés. Par ailleurs, l’administration de la caisse ne pourra pas effectuer de calculs individuels pour les assurés avant l’automne 2012, soit quand le Grand Conseil se sera prononcé sur la future nouvelle loi cantonale sur la caisse de fonction publique. /mwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus