Trois écoles spécialisées réunies en une

Trois écoles spécialisées pour enfants handicapés seront restructurées. Le CERAS, les Perce-neige ...
Trois écoles spécialisées réunies en une

Le conseiller d'Etat Philippe Gnaegi Le chef de l'éducation Philippe Gnaegi se félicite de cette extraordinaire collaboration

C’est l’épilogue d’un dossier épineux : trois écoles spécialisées pour enfants handicapés seront restructurées.
Le CERAS, les Perce-neige et le Centre pédagogique de Malvilliers ont accepté, en accord avec l’Etat de Neuchâtel, de réunir leurs fondations en une seule entité de droit privé.
Cette dernière revêtira sa forme définitive dès 2013.
 

Fin des mesures séparatives, place à l’intégration !

Concrètement, la création de cette entité unique et moins lourde permettra de mieux répondre aux besoins d’intégration des enfants âgés de 0 à 20 ans et en situation de handicap. Certains d’entre eux pourront ainsi rejoindre le circuit de l’école obligatoire, après évaluation et avec l’accord des parents.
 

Au bon vouloir des enseignants…

Cette intégration dans l’école dite ordinaire ne se fera pas sans la bonne volonté des enseignants.
Le chef de l’éducation Philippe Gnaegi reste optimiste : selon lui, aucun enseignant ne sera forcé d’accueillir un enfant handicapé dans sa classe, mais il sera en revanche fortement incité à le faire. Et le conseiller d’Etat d’ajouter qu’actuellement, la HEP-Bejune a ouvert deux classes pour l’enseignement spécialisé.
Une réunion ente les syndicats des enseignants et Philippe Gnaegi est prévue ce mois encore.


Un tiers des enfants handicapés scolarisé?

Le CERAS ; les Perce-Neige et le Centre pédagogique de Malvilliers regroupent environt 340 élèves handicapés. Selon les dernières estimations, ente 80 et 100 d’entre eux aurait la possibilité de rejoindre un circuit scolaire normal.

Cette restructuration n’engendre aucun licenciement, mais certains postes risquent de ne pas être repourvus. Et comme trois structures deviennent une seule, les économies engendrées seront reversées en faveur des enfants.

A noter que les trois fondations actuelles ne seront pas dissoutes. Elles continueront leurs missions respectives.

Le Grand Conseil recevra début 2012 un concordat de la Conférence intercantonale de l’instruction publique portant sur l’intégration des enfants handicapés. /abo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus