L'horlogerie ne souffre pas du franc fort

horlogerie

Le franc fort n’a pas de prise sur les exportations horlogères. Les ventes de montres à l’étranger ont poursuivi leur envol en juillet. Les livraisons ont bondi de 21 % par rapport au mois correspondant de 2010 à 1,7 milliard de francs. Ce record n’a été atteint qu’à deux reprises par le passé, en novembre 2007 et 2010.

Le commerce extérieur s'est lui contracté en juillet par rapport à la même période de l’année dernière. Les exportations ont progressé de 3,3%, les importations de 2,5%. La force du franc a entraîné une chute du prix des marchandises. /fra


Actualisé le

 

Actualités suivantes