Il repart sans les menottes

Un maçon de 35 ans a été condamné jeudi à 28 mois de peine privative de liberté dont 10 mois ...
Il repart sans les menottes

l'Hôtel-de-Ville de Neuchâtel L'Hôtel de Ville de Neuchâtel

Un maçon de 35 ans a été condamné jeudi à 28 mois de peine privative de liberté dont 10 mois fermes par la section criminelle du Tribunal régional du Littoral et du Val-de-Travers, à l'Hôtel-de-Ville de Neuchâtel.

Il a été reconnu coupable d’abus de confiance, de faux dans les titres et les certificats ainsi que d’établissement d’un faux permis de conduire.

L’homme, détenu en préventive depuis près d’une année, est reparti libre du tribunal. Il sera en sursis durant les trois prochaines années. Son ex-employeur, une entreprise établie sur le Littoral, est d’accord de le reprendre pour qu’il rembourse une ardoise de 23'000 francs. Mais le condamné n’est pas assuré d’obtenir une autorisation de travail valable. /vco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus