Zimbabwe: Mugabe déclaré vainqueur de la présidentielle avec 61 %

Le président zimbabwéen Robert Mugabe, au pouvoir depuis l'indépendance dans son pays en 1980, a été déclaré samedi vainqueur de l'élection présidentielle avec 61 % des voix dès le premier tour. L'opposiition a annoncé qu'elle contesterait en justice les résultats et l'UE s'est dite "préoccupée".

"Je déclare que M. Robert Gabriel Mugabe de la ZANU-PF a obtenu plus de la moitié des suffrages à l'élection présidentielle et est donc dûment élu président de la République du Zimbabwe à compter de ce jour", a dit la présidente de la commission électorale Rita Makarau. Il a obtenu 61 % face à son rival et Premier ministre Morgan Tsvangirai, battu avec 34 % des voix.

210 sièges

La commission, qui a repris dans l'après-midi l'annonce du résultat des législatives, a elle proclamé la ZANU-PF vainqueur dans treize puis dix-sept puis 22 circonscriptions supplémentaires, alors que le décompte final se poursuivait. Un responsable a précisé à l'AFP que la ZANU-PF totalisait 158 sièges.

Héros de l'indépendance avant de conduire son pays à la ruine et au ban des nations, M. Mugabe, 89 ans, est assuré d'avoir les deux-tiers des sièges sur 210 dans l'hémicycle, le plaçant en position d'amender la Constitution plus libérale promulguée il y a moins de trois mois.

"Manque de transparence"

Le vote a toutefois été entaché d'irrégularités, dénoncées par M. Tsvangirai et son parti du MDC et suffisamment sérieuses pour justifier qu'un membre de la commission électorale claque la porte samedi. M. Tsvangirai a dit que sa formation épuiserait "tous les moyens légaux" pour contester ces résultats. Le MDC ne participera à aucun gouvernement issu de ce qu'il a appelé une "élection frauduleuse, a-t-il encore ajouté.

Le plus important groupe zimbabwéen d'observateurs a également estimé que le scrutin avait été "sérieusement compromis". L'Union européenne s'est elle inquiétée des "irrégularités présumées" et du "manque de transparence" dans le cadre des élections, a dit la cheffe de la diplomatie de l'UE, Catherine Ashton.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus