Yingluck Shinawatra quitte Bangkok, trois enfants morts ce week-end

La cheffe du gouvernement thaïlandais Yingluck Shinawatra, cible des manifestations anti-gouvernementales qui paralysent certains quartiers de Bangkok depuis des semaines, a quitté la capitale. Elle séjourne à 150 km de là, ont fait savoir lundi ses services, sans préciser où elle se trouvait.

Les manifestations, ponctuées parfois de violences, visent à la faire démissionner et à réduire à néant l'influence sur la vie politique de son frère, l'ex-Premier ministre Thaksin Shinawatra, considéré par beaucoup comme le véritable maître du jeu.

Les services de Yingluck Shinawatra n'ont pas dit depuis combien de jours celle-ci avait quitté Bangkok. Elle a été vue pour la dernière fois en public dans la capitale mardi dernier, et doit prendre part à une audience sur la corruption jeudi à Bangkok.

Trois enfants morts

Le ministre des Affaires étrangères Surapong Tovichakchaikul, a indiqué qu'elle tiendrait mardi un conseil des ministres. "Il est fortement probable que nous tiendrons ce conseil des ministres en dehors de Bangkok. Je n'ai pas été informé de l'endroit où se trouve aujourd'hui le Premier ministre", a-t-il indiqué à la presse.

Par ailleurs, une fillette de six ans, blessée dimanche dans une attaque à la grenade à Bangkok, est décédée lundi matin, portant à trois le nombre d'enfants morts ce week-end lors de violences liées à la crise politique en Thaïlande.

Son frère de quatre ans était décédé la veille lors de l'attaque qui a eu lieu près d'un rassemblement de militants. Samedi, une fillette de cinq ans avait été tuée lors d'une fusillade pendant une autre manifestation.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus