Quatorze soldats et un civil tués dans une attaque d'Al-Qaïda

Quatorze soldats et un civil ont été tués dans une attaque d'Al-Qaïda contre un point de contrôle dans la province de Chabwa, dans le sud du Yémen. L'armée pourchasse des membres du réseau extrémiste dans cette zone depuis fin avril.

L'attaque à l'arme automatique s'est produite près du village de Bayhan à un point de contrôle tenu par l'armée et la police, a indiqué un responsable des services de sécurité. Attribuant l'attaque à Al-Qaïda, il a également fait état d'un nombre indéterminé de blessés parmi les forces de sécurité. Les assaillants ont saisi des armes avant de prendre la fuite, a-t-il ajouté.

L'attaque est survenue quelques heures après une attaque de drone qui a tué trois membres présumés d'Al-Qaïda à Wadi Abida, à l'est de Sanaa, selon une source tribale. Les Etats-Unis sont le seul pays à disposer dans la région de drone mais ils ne reconnaissent que rarement les utiliser au Yémen.

Le recours aux drones est défendu à la fois par les Etats-Unis et par le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi en dépit de dommages collatéraux. A plusieurs reprises des civils ont été tués par erreur.

Offensive en cours

L'armée yéménite a lancé fin avril une offensive pour déloger les membres d'Al-Qaïda de leurs bastions dans le sud du Yémen. Ces insurgés se sont repliés dans les zones montagneuses difficiles d'accès des provinces de Chabwa et d'Abyane, après la destruction de leurs camps d'entraînement, selon des sources de l'administration locale.

Al-Qaïda au Yémen est considéré par Washington comme la branche la plus dangereuse du réseau extrémiste. Le groupe a profité de l'affaiblissement du pouvoir central en 2011 à la faveur de l'insurrection populaire contre l'ancien président Ali Abdallah Saleh, pour renforcer son emprise dans le pays.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus