Washington négocie à Hong Kong l'extradition d'Edward Snowden

Des responsables américains sont à Hong Kong pour négocier l'extradition d'Edward Snowden, l'ancien sous-traitant de la National Security Agency (NSA) à l'origine de la révélation du programme de surveillance Prism, a annoncé samedi la Maison Blanche. Selon un journal de Hong Kong, Snowden se trouverait "en lieu sûr".

"Nos responsables de l'application de la loi sont actuellement en conversation avec les autorités de Hong Kong", a déclaré à la télévision américaine CBS Tom Donilon, conseiller du président Barack Obama pour la sécurité nationale.

Selon le "South China Morning Post", le journal anglophone de Hong Kong, Edward Snowden, inculpé d'espionnage par la justice américaine, n'est pas aux mains de la police, mais se trouve actuellement "en lieu sûr".

La police de l'ancienne colonie britannique s'est refusée à tout commentaire, se contentant d'indiquer que les autorités de Hong Kong traiterait cette affaire conformément à la loi du territoire.

Hong Kong est un territoire qui appartient à la Chine mais bénéficie d'une certaine autonomie héritée de la colonisation britannique, notamment d'un système judiciaire indépendant.

Edward Snowden, qui s'est réfugié à Hong Kong début juin, est accusé par les Etats-Unis de vol de biens de l'Etat, de transmission non autorisée d'informations relevant de la défense nationale et de divulgation de renseignements classifiés à une personne non autorisée.

Les deux dernières infractions tombent sous le coup de la loi des Etats-Unis sur l'espionnage, ce qui pourrait valoir à Edward Snowden des sanctions financières ainsi qu'une peine de dix ans de prison.

/SERVICE


Actualisé le