Washington demande à Israël de renoncer à s'approprier des terres

Les Etats-Unis ont exhorté lundi Israël à annuler sa décision de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie occupée, officiellement en représailles à l'un des événements déclencheurs de la guerre. "Cette annonce est contre-productive au regard de l'objectif fixé par Israël de parvenir à une solution négociée à deux Etats avec les Palestiniens", dit Washington.

"Nous enjoignons le gouvernement israélien à annuler cette décision", a déclaré un responsable du département d'Etat. "Nous avons clairement fait part depuis longtemps de notre opposition à la poursuite de l'activité de colonisation" par Israël, a ajouté cette source.

Israël dit avoir décidé de déclarer propriété de l'Etat israélien 400 hectares proches de la colonie de Gva'ot, dans les environs de Bethléem, en réaction au meurtre de trois jeunes Israéliens en juin dans le secteur. Les parties concernées ont 45 jours pour faire appel.

La guerre a achevé un cycle de violences israélo-palestiniennes provoquées par l'enlèvement, le 12 juin, de trois adolescents près de Gush Etzion, un bloc de colonies situé en zone entièrement sous contrôle israélien. Gva'ot fait partie de Gush Etzion, où vivent 60'000 personnes.

Les trois étudiants d'écoles religieuses ont été retrouvés morts le 30 juin. Israël a attribué leur meurtre au Hamas, l'organisation islamiste qui contrôle la bande de Gaza et est aussi présente en Cisjordanie.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes