Washington cesse de livrer des armes lourdes à l'Egypte

Après des mois d'atermoiements, les Etats-Unis ont officiellement gelé mercredi une partie de leur aide militaire à l'Egypte en représailles à la répression visant les partisans du président déchu Mohamed Morsi. Des hélicoptères d'attaque, des chasseurs et des missiles ne seront plus livrés par Washington.

Le "recalibrage" de l'aide américaine passe par l'arrêt de la fourniture d'équipements lourds et de son assistance financière au gouvernement (égyptien) "en attendant des progrès crédibles vers un gouvernement civil démocratiquement élu", a indiqué la porte-parole du département d'Etat américain, Jennifer Psaki.

L'aide américaine au Caire s'élève chaque année à 1,55 milliard de dollars (1,4 milliard de francs), dont 1,3 milliard de dollars (1,17 milliard de francs) sont consacrés directement à l'armée égyptienne.

Parmi les matériels qui ne seront plus livrés au Caire, des hélicoptères Apache, des chasseurs F-16, des missiles Harpoon ou encore des pièces de chars d'assaut A1/M1 Abrams, ont précisé des responsables américains. Ce gel n'a toutefois pas vocation à être permanent, ont-ils ajouté, sans donner de chiffres précis sur le montant de l'aide gelée. Ils se sont contentés de souligner que ces armements valaient "des centaines de millions de dollars".

Lutte contre le terrorisme

Les Etats-Unis continueront cependant à aider "à sécuriser les frontières de l'Egypte", à lutter contre le terrorisme et à assurer la sécurité sur le Sinaï, a ajouté Mme Psaki. Washington poursuivra aussi ses livraisons "de pièces pour des équipements d'origine américaine, comme ses formations militaires ou éducatives", a-t-elle assuré.

Depuis le 3 juillet et la destitution du président Mohamed Morsi, et la répression qui a suivi, l'administration du président Barack Obama était sous pression pour réduire l'aide versée chaque année au Caire. A la mi-août, Washington avait déjà annulé des exercices militaires conjoints avec l'Egypte et reporté la livraison de quatre avions de combat F-16 à l'armée égyptienne.

Malgré ce gel de l'aide, le département d'Etat a pris soin de souligner que les Etats-Unis "ont décidé de poursuivre leurs relations avec le gouvernement égyptien, tout en recalibrant (l') aide à l'Egypte pour servir au mieux nos intérêts".

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes