Vol MH370 : un bateau chinois détecte un signal dans l'Océan indien

Un mois après la disparition du Boeing de Malaysia Airlines, un navire chinois a détecté samedi "un signal" dans le sud de l'océan indien. Mais on ignore encore s'il est lié ou non à l'appareil qui s'est volatilisé.

Le signal repéré avait une fréquence de 37,5 kHz par seconde, identique à celui qui serait transmis par les enregistreurs de vol, ou "boîtes noires", de l'appareil perdu, a précisé l'agence Chine Nouvelle.

Le détecteur de boîte noire, déployé par le navire de recherche chinois Haixun 01, a repéré le signal à environ 25 degrés de latitude sud et 101 degrés de longitude est, a précisé l'agence. Elle a souligné qu'il fallait maintenant déterminer si ce signal était bien lié au Boeing 777 disparu.

Les autorités dans un premier temps restaient très prudentes. "Les caractéristiques constatées correspondent à celles de la boîte noire de l'appareil", a déclaré l'ancien chef des armées australiennes Angus Houston, en charge de la coordination des recherches internationales impliquant huit pays.

Besoin d'autres éléments

"Ce ne serait pas la première fois que nous avons repéré quelque chose qui finalement s'est révélé décevant", a-t-il déclaré à la télévision australienne ABC, ajoutant qu'il attendait maintenant des détails.

"Attendons d'avoir des éléments supplémentaires avant de corroborer" cette hypothèse, a affirmé Anish Patel, président de la société américaine Dukane Seacom ayant fabriqué le détecteur de boîte noire.

Les familles des 239 passagers dont 153 étaient chinois ont souvent, parfois avec violence, exprimé leur mécontentement auprès des autorités malaisiennes qu'elles ont jugées incompétentes et peu transparentes.

Premier espoir

Cette nouvelle génère néanmoins une pointe d'optimisme, selon Charitha Pattiaratchi, océanographe de l'université d'Australie occidentale.

"La fréquence de 37.5 kHz est un bruit d'origine humaine. Il n'existe pas d'autres sons ayant cette fréquence", a-t-il assuré en excluant la possibilité qu'il soit produit par des baleines ou une activité sismique.

Si le signal repéré était bel et bien lié à l'avion disparu, ce serait le premier vrai espoir non seulement de peut-être retrouver les débris de l'appareil, mais surtout d'éclaircir enfin le mystère de la disparition du vol MH370.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes