Vive tension au Caire - Au moins 30 morts depuis vendredi

La tension restait vive dans le centre du Caire samedi matin. Des barricades ont été érigées en plusieurs endroits de la capitale. Le dernier bilan des affrontements survenus vendredi et dans la nuit de vendredi à samedi évoque au moins 30 morts et plus de mille blessés.

Dans le centre du Caire, pro et anti-Morsi armés de pierres, de couteaux, de bâtons et de cocktails Molotov se sont livrés à des escarmouches tandis que les forces de l'ordre tentaient de s'interposer.

La tension était palpable aux abords de l'université de la capitale, sur la rive occidentale du Nil, où les Frères musulmans ont établi des barricades et arboraient des portraits du président déchu Mohamed Morsi devant les forces de sécurité.

Le grand pont menant à ce quartier, où le trafic était contrôlé par la police et par des civils anti-Morsi, était jonché de pierres et de restes de pneus brûlés, témoignant de violents heurts dans ce secteur, où des tirs d'armes à feu ont été entendus dans la nuit et aux premières heures de la matinée.

Les accès à la place Tahrir étaient contrôlés par des anti-Morsi armés de bâtons, qui fouillaient les véhicules privés et les bus. Le calme prévalait toutefois sur la place, où quelques centaines de personnes étaient présentes samedi matin, après avoir passé la nuit dans un village de tentes dressé sur le terre-plein central.

Imminence d'un nouveau premier ministre

Des véhicules des forces de l'ordre arboraient des portraits du nouvel homme fort du pays, le général Abdel Fattah al-Sissi, artisan de l'ultimatum au terme duquel le président Morsi a été déposé mercredi.

Les journaux gouvernementaux ont indiqué que les nouvelles autorités soutenues par l'armée allaient désigner dans la journée un nouveau premier ministre pour conduire le gouvernement pendant la période de transition. L'ancien chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique, Mohamed ElBaradeï, 71 ans, est donné favori pour ce poste.

Le ministère égyptien de la Santé a indiqué pour sa part que trente personnes ont trouvé la mort vendredi, au cours de cette journée "du rejet" organisée à l'appel des Frères musulmans.

Les médias locaux ont précisé que 1138 personnes ont été blessées lors de ces violences, certains manifestants ayant tenté d'investir les bâtiments militaires dans lesquels est détenu Mohamed Morsi. Les heurts les plus violents se sont produits à Alexandrie où 14 morts et 200 blessés ont été dénombrés.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes