Violente manifestation à Gao

Plusieurs milliers d'habitants de Gao ont affronté les forces de l'ordre vendredi. Ils ont incendié la résidence du maire de la ville en marge d'une manifestation liée au processus de réconciliation dans le nord du Mali.

Cibles de jets de pierres, les policiers ont riposté à coups de grenades lacrymogènes. Les manifestants protestaient contre des changements de dernière minute dans la composition de la délégation qui doit se rendre à Bamako dans le cadre de ce processus.

Gao était le bastion des djihadistes qui se sont emparés du nord du Mali en 2012 et qui en ont été chassés par les forces françaises, dépêchées sur place en janvier.

Aucun représentant des autorités n'a pu être contacté. Le ministre malien de la Réconciliation, Cheikh Ouamar Diarrah, a parlé d'une erreur pour expliquer les modifications apportées à la délégation.

Les habitants de Gao ont beaucoup souffert pendant les neuf mois de présence des mouvements armés qui ont appliqué strictement la loi islamique. Ils étaient déjà descendus dans les rues ces dernières semaines pour protester contre leurs conditions de vie et dénoncer l'insécurité après des tirs de roquettes.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes