Ukraine: Obama rassure ses alliés et envoie un signal à Moscou

Le président américain Barack Obama a proposé mardi à Varsovie un plan de sécurité d'un milliard de dollars pour rassurer ses alliés d'Europe de l'Est. Ceux-ci s'inquiètent de l'attitude de Moscou en Ukraine. Sur le terrain, l'armée ukrainienne a intensifié son offensive contre les séparatistes prorusses.

L'"initiative pour rassurer l'Europe" prévoit le déploiement de nouvelles forces américaines, terrestres, aériennes et navales, en Europe de l'Est. Elle s'adresse aussi à des pays non membres de l'OTAN, tels que l'Ukraine, la Géorgie et la Moldavie.

L'initiative doit permettre à ces pays de coopérer avec les Etats-Unis et leurs alliés occidentaux et de renforcer leur propre défense. Le projet doit encore être approuvé par le Congrès américain. S'exprimant devant la presse à dans la capitale polonaise, M. Obama a exhorté les pays membres de l'OTAN à accroître leurs propres dépenses militaires.

Le président américain a aussi appelé la Russie à "user de son influence" auprès des séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine pour obtenir l'arrêt de leurs attaques contre les troupes gouvernementales. Il a averti que toute nouvelle "provocation" russe en Ukraine pourrait entraîner de nouvelles sanctions économiques.

Le président américain participe au 25e anniversaire des premières élections démocratiques en Pologne, ancien pays du bloc soviétique. Ces festivités prennent une résonance particulière avec la crise ukrainienne entre Moscou et l'Occident.

Aide militaire à l'Ukraine

Barack Obama a discuté mardi après-midi de la crise ukrainienne avec une dizaine de présidents de l'Europe centrale et orientale. Leurs homologues français et allemand, François Hollande et Joachim Gauck, seront eux-aussi à Varsovie mercredi.

Le président ukrainien élu Petro Porochenko est arrivé mardi après-midi à Varsovie. Il s'agit de son premier déplacement à l'étranger depuis son élection le 25 mai. En signe de soutien fort au nouveau régime à Kiev, M. Obama rencontrera M. Porochenko mercredi. Les deux hommes pourraient évoquer une aide militaire américaine à l'Ukraine.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes