Un hélicoptère s'abîme en mer du Nord: trois morts et un disparu

Trois personnes ont été tuées et une est portée disparue dans l'accident vendredi en mer du Nord d'un hélicoptère transportant des employés qui travaillaient sur des plateformes pétrolières, selon un nouveau bilan communiqué samedi par la police écossaise. Quatorze personnes ont pu être secourues.

"Trois corps ont été récupérés, et une personne est portée manquante", a annoncé la police dans un communiqué. L'appareil, appartenant à la société CHC qui travaillait pour le compte de la société française Total, transportait 18 personnes quand il s'est abîmé en mer vendredi soir, dont deux membres d'équipage.

L'hélicoptère, fabriqué par la société Eurocopter, avait quitté la plateforme Borgsten Dolphin et se dirigeait vers l'aéroport Sumburgh sur les îles Shetland (nord de l'Ecosse), quand l'accident s'est produit à environ trois kilomètres de sa destination.

Les opérations de sauvetage, qui ont mobilisé la police, l'armée, les garde-côtes et l'organisation RNLI, spécialisée dans le sauvetage en mer, se sont poursuivies toute la nuit pour tenter de retrouver les personnes portées disparues.

Perte de contrôle

"Il semble qu'il y ait eu une perte de contrôle catastrophique qui s'est traduite par une chute soudaine de l'hélicoptère dans la mer, sans qu'il y ait eu possibilité de faire un atterrissage contrôlé", a déclaré Jim Nicholson, en charge de la coordination des secours pour RNLI.

"Personne n'a pu entrer" dans l'hélicoptère, a-t-il ajouté, avançant la possibilité qu'un corps soit encore piégé dans la carlingue. Une fois que l'appareil sera chargé sur un navire, "il sera possible" de procéder aux recherches nécessaires, a-t-il précisé.

Le premier ministre écossais, Alex Salmond, a estimé qu'il était "trop tôt pour déterminer la cause de cette terrible tragédie", ajoutant qu'"une enquête menée par les autorités compétentes" était en cours.

L'hélicoptère "semble avoir manqué de puissance et il n'y a pas eu de temps pour se préparer", a raconté sur Sky News la mère de l'un des rescapés, après avoir parlé à son fils, Sam Smith.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes