Ukraine: Porochenko accueille comme des héros les soldats libérés

Le président ukrainien Petro Porochenko a accueilli samedi comme des héros les militaires ukrainiens échangés contre des séparatistes. Cette mesure est intervenue dans le cadre d'un accord conclu cette semaine lors de discussions à Minsk qui sont depuis dans l'impasse.

Cet échange massif, le plus important depuis le début du conflit à la mi-avril, s'est achevé samedi avec la libération de trois militaires et un civil ukrainiens, a indiqué M. Porochenko. Il avait accueilli auparavant à l'aube 145 militaires libérés la veille à leur arrivée dans un aéroport militaire de Kiev.

Vendredi, les deux camps ont procédé à un échange de centaines de prisonniers dans la région rebelle voisine de Donetsk, à 45 km au nord de ce bastion séparatiste. Il a concerné au total 222 rebelles - hommes et femmes - et 146 soldats ukrainiens.

Soldat resté dans l'Est

L'un des soldats a refusé de rentrer à Kiev, arguant qu'il était d'origine russe et désapprouvait les actes de l'armée ukrainienne dans l'Est.

L'échange massif de prisonniers est le seul accord tangible trouvé mercredi lors de pourparlers entre le Groupe de contact constitué de représentants de Kiev, de Moscou et de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), et les séparatistes prorusses.

Accusations mutuelles

La poursuite des négociations était prévue vendredi à Minsk, mais n'a pas eu lieu, les parties s'accusant mutuellement de vouloir saper les accords de paix.

Les insurgés réclament surtout la reprise du financement des zones sous leur contrôle, coupé par Kiev à la mi-novembre, et un "statut spécial" donnant plus d'autonomie aux régions de Donetsk et de Lougansk.

Ce statut était prévu par les accords signés à Minsk en septembre. Mais selon Kiev et les Occidentaux, les rebelles ont sapé ces accords en organisant début novembre des élections dénoncées par la communauté internationale et dont les autorités ukrainiennes demandent l'annulation.

Moscou va livrer du charbon

Dans un geste de bonne volonté, la Russie a elle annoncé samedi qu'elle allait livrer du charbon à l'Ukraine qui en manque cruellement. Il est extrait dans le bassin minier du Donbass en proie depuis huit mois à une rébellion séparatiste armée prorusse.

Vladimir "Poutine a pris la décision d'entamer les livraisons en raison de l'urgence de la situation (...) et malgré l'absence de prépaiement", a indiqué Dmitri Peskov, porte-parole du président russe, selon l'agence de presse Tass.

"Au total, nous sommes prêts à fournir à l'Ukraine jusqu'à 1 million de tonnes de charbon par mois pour résoudre les problèmes existant dans le domaine énergétique", a dit un vice-Premier ministre russe, Dmitri Kozak, sur la chaîne de télévision Rossia 24.

Il a souligné que cette mesure devrait aider à garantir une alimentation stable en électricité de la péninsule ukrainienne de Crimée rattachée en mars à la Russie et qui fait l'objet ces derniers temps d'importantes coupures d'électricité, ordonnées par Kiev.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes