Turquie: un double attentat fait au moins 43 morts - Damas accusé

Deux voitures piégées ont explosé samedi à Reyhanli, dans le sud de la Turquie, près de la frontière avec la Syrie, faisant au moins 43 morts et une centaine de blessés. Les autorités turques mettent en cause le régime du président syrien Bachar al-Assad.Le ministre turc de l'Intérieur, Muammer Güler, a annoncé que deux véhicules remplis d'explosifs avaient explosé vers 12h55 en Suisse devant la mairie et la poste de Reyhanli, une localité située à huit kilomètres d'un important poste-frontière avec la Syrie.Les déflagrations ont été particulièrement puissantes et les secouristes recherchaient d'éventuelles victimes sous des décombres, selon l'agence de presse Anatolie, qui mentionnait plusieurs véhicules totalement détruits par les explosions.Le régime de Damas accusé"Les personnes et l'organisation qui ont mené (l'attaque) ont été identifiées. Il a été établi qu'elles étaient liées à des organisations soutenant le régime syrien et ses services de renseignement", a déclaré M. Güler.Le vice-premier ministre Besir Atalay a pour sa part précisé que les auteurs de l'attentat ne venaient pas de l'autre côté de la frontière, mais se trouvaient en Turquie.Le chef de la diplomatie turque, Ahmet Davutoglu, a quant à lui souligné la "coïncidence" entre ces attaques et une "accélération" des efforts pour résoudre la crise syrienne, avec notamment une visite prévue du premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan à Washington le 16 mai.Allusion au PKKM. Erdogan a pour sa part souligné que "toutes les unités de renseignement" étaient à pied d'oeuvre pour identifier les responsables de l'attentat."Certains qui ne voient pas de manière positive le vent de liberté qui souffle sur notre pays, peuvent être impliqués dans ces actions", a-t-il déclaré. Il faisait allusion au processus de paix en cours depuis plusieurs mois entre Ankara et les rebelles kurdes du parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus