Syrie: violents combats au lendemain du massacre de Houla

Les autorités syriennes ont nié dimanche être responsables du décès d'une centaine de personnes dont plus de 32 enfants dans un bombardement à Houla. Sur le terrain, les forces gouvernementales ont poursuivi leur répression, faisant au moins huit nouveaux morts, selon des opposants.Les autorités syriennes ont annoncé la création d'une commission d'enquête sur les violences de Houla, les pires depuis l'entrée en vigueur théorique le 12 avril du cessez-le-feu prévu dans le cadre du plan Annan. Les résultats doivent être publiés dans trois jours. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes