Sergueï Lavrov fustige l'interventionnisme militaire américain

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a fustigé samedi à la tribune de l'ONU l'interventionnisme militaire américain. Il faisait allusion, de manière à peine voilée, aux frappes aériennes en Irak et en Syrie.

"Washington a ouvertement déclaré son droit d'user de la force unilatéralement partout pour défendre ses intérêts", a dénoncé le ministre russe dans un discours devant l'Assemblée générale de l'ONU.

"Les interférences militaires sont devenues la norme et ce malgré le résultat lamentable des opérations militaires menées par les Etats-Unis ces dernières années", a-t-il encore dit, citant notamment les interventions en Irak et en Libye ou encore l'Afghanistan.

La Russie, soutien indéfectible de la Syrie, estime que le gouvernement syrien devrait être associé à la coalition actuelle contre les jihadistes du groupe Etat islamique (EI), d'autant que Damas "a clairement fait savoir qu'il était prêt à s'y joindre", a ajouté M. Lavrov.

Les Etats-Unis, associés à une coalition de plusieurs pays notamment arabes, mènent depuis le début de la semaine des frappes aériennes contre l'EI en territoire syrien. Les Etats-Unis bombardent également des positions de l'EI en Irak depuis début août.

/ATS


Actualisé le