Santé des adolescents: pas assez d'attention (OMS)

Les responsables de la santé n'accordent pas assez d'attention aux adolescents, a affirmé mercredi à Genève l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Dans le monde, 1,3 million de jeunes entre 10 et 19 ans meurent chaque année, selon les évaluations les plus récentes.

Une personne sur six dans le monde est un adolescent, soit 1,2 milliard d'habitants de la planète, a précisé l'OMS en présentant une étude sur la santé des adolescents au niveau mondial.

Les accidents de la route sont la première cause de mortalité chez les adolescents, avec 330 décès recensés chaque jour, plus de 120'000 morts par an. Les garçons sont trois fois plus touchés que les filles. C'est aussi la deuxième cause de maladie et d'handicap.

Le sida est la seconde cause de mortalité. Selon l'OMS, le nombre de jeunes infectés est en hausse, en particulier en Afrique, alors qu'il est en baisse dans les autres groupes de la population.

Equilibre mental fragile

Les adolescents sont très vulnérables sur le plan de la santé mentale. Le suicide est la troisième cause de mortalité et la dépression la première cause de maladie et d'incapacité.

L'OMS estime que 20% des adolescents dans le monde ont souffert à un moment ou à un autre d'un problème de dépression ou d'anxiété. Environ la moitié des personnes qui développent des maladies mentales ont leurs premiers symptômes aux alentours de 14 ans.

Accidents de la route

"Le monde n'accorde pas suffisamment d'attention à la santé des adolescents", a déclaré le Dr Flavia Bustreo, directrice générale adjointe à l'OMS pour la santé de la famille, des femmes et des enfants. Elle a souhaité que les efforts s'intensifient pour protéger les jeunes entre 10 et 19 ans.

Des zones piétonnières sûres autour des écoles, des transports publics fiables, des réglementations plus strictes sur la sécurité routière comme la réduction de la vitesse pourraient diminuer le nombre de victimes d'accidents de la route parmi les adolescents.

Suicide, violences...

Parmi les autres causes de mortalité, l'OMS relève les complications liées à la grossesse et à l'accouchement, en diminution ces 15 dernières années. Pour les jeunes filles âgées de 15 à 19 ans, cela reste toutefois la seconde cause de mortalité, juste après le suicide.

/ATS


Actualisé le