Ryad classe les Frères musulmans comme groupe "terroriste"

L'Arabie saoudite a classé vendredi la confrérie des Frères musulmans comme "organisation terroriste", a annoncé la télévision d'Etat. Cette décision constitue une escalade majeure contre les Frères musulmans.

La confrérie n'est pas le seul mouvement à avoir été qualifié de la sorte par le royaume. Les groupes djihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) et du Front Al-Nosra, qui combattent en Syrie, ainsi que le groupe de rebelles chiites Houthis au Yémen figurent également sur la liste saoudienne des "organisations terroristes", selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères diffusé par la télévision d'Etat.

Quinze jours pour rentrer

Dans ce contexte, l'Arabie saoudite a donné à ses ressortissants combattant à l'étranger un délai de 15 jours pour rentrer au pays. L'appel s'adresse en particulier aux Saoudiens participant à la guerre en Syrie aux côtés des groupes djihadistes, dont l'EIIL et al-Nosra.

Ces mesures témoignent des craintes croissantes du royaume d'un retour au pays de Saoudiens rendus plus extrémistes par la guerre en Syrie.

Soutien à l'armée égyptienne

Le royaume saoudien, violemment opposé aux Frères musulmans, figure parmi les principaux soutiens au pouvoir mis en place par l'armée en Egypte après la destitution en juillet du président Mohamed Morsi, issu de la confrérie.

Début février, Ryad avait annoncé que tout Saoudien participant à des combats à l'étranger et faisant partie de "groupes terroristes" serait passible de peines allant de trois à 20 ans de prison.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes