Quatre attentats au Caire ont fait au moins six morts

Un kamikaze a précipité une voiture piégée contre le siège de la police égyptienne vendredi matin au Caire. L'attentat a été suivi de trois autres, visant tous les forces de l'ordre. Ces attaques ont fait en tout au moins six morts, à la veille du troisième anniversaire de la révolte contre Hosni Moubarak.

Peu après l'aube vendredi, un homme a attendu que les policiers lèvent un barrage qui fermait l'accès de la rue menant au siège de la Direction de la police, dans le centre de la capitale, pour précipiter sa voiture bourrée d'explosifs contre la lourde grille fermant l'accès au bâtiment.

L'explosion a creusé un profond cratère dans la chaussée, dévasté la façade du siège de la police et détruit plusieurs pièces du Musée des Arts islamiques, situé en face. Quatre personnes ont été tuées et plus de 70 blessées, selon le ministère de la Santé.

Plus d'un millier de tués

Trois heures plus tard, une bombe de plus faible puissance a explosé au passage d'une voiture de police dans le centre du Caire, tuant un policier et en blessant quatre autres, a ajouté le ministère.

Puis une troisième explosion a provoqué des dégâts matériels devant un autre commissariat du Caire. C'est là aussi qu'un quatrième engin a tué en fin d'après-midi une personne et blessé quatre policiers.

Le gouvernement mis en place par le chef de l'armée et homme fort du pays, Abdel Fattah al-Sissi, réprime dans le sang toute manifestation des partisans du président déchu le 3 juillet dernier Mohamed Morsi. Plus d'un millier de personnes ont déjà été tuées et plusieurs milliers d'autres emprisonnées, majoritairement des membres des Frères musulmans, l'influente confrérie de M. Morsi.

Policiers et soldats déployés

Dans le même temps, des dizaines de policiers et de soldats ont été tués dans des attentats, revendiqués pour les plus meurtriers par un groupe de la péninsule du Sinaï s'inspirant d'Al-Qaïda, en représailles selon lui au "massacre" des manifestants pro-Morsi.

Dans ce contexte, l'Egypte s'apprête à célébrer samedi le troisième anniversaire de la "révolution du 25-Janvier", lancée en 2011. En préparation à cette journée qui s'annonce lourde de périls, policiers et soldats ont été déployés à travers le pays, notamment dans le centre du Caire où se trouve l'emblématique place Tahrir.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes