Pyongyang rejette les "mensonges et inventions" du rapport de l'ONU

La Corée du Nord a rejeté samedi les conclusions d'un rapport d'enquêteurs de l'ONU qui accuse l'Etat communiste de crimes contre l'humanité rappelant les atrocités commises par les nazis. Pour Pyongyang, il s'agit d'un tissu de "mensonges et d'inventions émanant de forces hostiles et de racailles".

Dans le document rendu public lundi, les enquêteurs ont estimé que les chefs des services de sécurité nord-coréens, de même que le président Kim Jong-un, devraient être traduits devant la Cour pénale internationale (CPI) pour avoir ordonné des tortures et des tueries et provoqué des famines parmi la population.

Le ministère nord-coréen des Affaires étrangères a déclaré qu'il rejetait catégoriquement le rapport de la commission d'enquête de l'ONU. Celui-ci, dit-il, "a été mise sur pied par les Etats-Unis et leurs vassaux par répugnance invétérée pour la Corée du Nord".

Dès avant la publication officielle du rapport très détaillé, qui compte 372 pages, la Corée du Nord avait rejeté le texte "catégoriquement et dans son ensemble". Elle l'avait qualifié de "produit de la politisation des droits de l'homme menée par l'Union Européenne et le Japon, en accord avec la politique hostile des Etats-Unis".

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes