Onze personnes se sont noyées en France depuis vendredi

Onze personnes sont mortes noyées en mer, en rivière ou sur des plans d'eau en France depuis vendredi. Ce triste bilan allonge la série noire des noyades et relance le débat sur la répression des comportements imprudents.

Le bilan du week-end, qui était auparavant de neuf victimes, s'est encore alourdi avec deux nouveaux morts: une femme de 67 ans à Cannes et un homme de 33 ans à Nice. Au moins 47 personnes sont mortes noyées depuis le 1er juillet, selon un décompte des accidents portés à la connaissance de l'AFP.

Le département de l'Hérault, dans le sud, prisé pour ses stations balnéaires, paie un lourd tribut aux décès par noyades, avec 10 accidents mortels depuis le 9 juillet.

Le préfet de l'Hérault Pierre Bousquet de Florian a demandé vendredi aux treize maires des communes du littoral de verbaliser les imprudents par une contravention de 11 à 33 euros, en vertu de leurs pouvoirs de police. L'amende sera infligée aux baigneurs qui refusent de sortir de l'eau lorsque le drapeau rouge (interdiction de se baigner) est bien en vue.

Les femmes très concernées

Mais la mesure n'est pas forcément dissuasive: "Les gens ont l'impression qu'on leur vole leurs vacances, ils ne sont pas conscients des risques", constate Eric-Daniel Delbourg, responsable des maîtres-sauveurs CRS sur l'Hérault.

En 2012, 497 personnes sont mortes noyées entre le 1er juin et le 30 septembre, selon l'Institut de veille sanitaire. Selon les chiffres du Baromètre Santé Inpes 2010, un Français sur cinq ne sait pas nager (28% des femmes et 14% des hommes).

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus