Obama et les Clinton sur la tombe de John F. Kennedy

Le président Barack Obama, accompagné de Bill et Hillary Clinton, s'est rendu mercredi sur la tombe de John F. Kennedy, dans la banlieue de Washington. Cet hommage est un des moments forts des commémorations du 50e anniversaire d'un assassinat qui a changé l'Amérique.

Les trois démocrates, accompagnés de Michelle Obama, ont déposé une large couronne de fleurs bleues et blanches près de la flamme qui marque l'emplacement des restes du 35e président des Etats-Unis, au coeur du cimetière militaire d'Arlington.

La main droite sur le coeur, ils ont ensuite écouté avec recueillement l'hymne musical "Taps" joué lors des funérailles avec les honneurs militaires, avant d'observer un moment de silence.

Ce geste intervient deux jours avant la date anniversaire, le 22 novembre, de la mort tragique de "JFK", assassiné en 1963 à Dallas par Lee Harvey Oswald, 24 ans, selon l'enquête officielle encore âprement contestée.

Peu avant, le président Obama avait présenté lors d'une cérémonie à la Maison Blanche les lauréats 2013 de la Médaille présidentielle de la liberté, une récompense qui avait été lancée par Kennedy.

Flamme

L'ancien président Bill Clinton figure parmi les 16 personnalités du monde de la politique, des arts, des sciences, du sport et de l'innovation à avoir reçu la récompense, en présence de membres de la famille de JFK.

La flamme éternelle installée devant la tombe du président assassiné avait été allumée par sa femme, Jacqueline Kennedy, durant ses funérailles en 1963. Après sa propre mort en 1994, elle a été enterrée aux côtés de son époux.

Hillary Clinton

La visite des Obama et des Clinton dans ce lieu hautement symbolique revêt aussi une signification politique: elle devrait relancer les spéculations sur un éventuel soutien de Barack Obama à Hillary Clinton comme prétendante à sa succession.

John F. Kennedy, âgé de 46 ans, a été abattu alors qu'il se rendait au centre-ville de Dallas le 22 novembre 1963. Le meurtre a été imputé à un tireur, Lee Harvey Oswald.

Mais depuis 50 ans, les multiples théories du complot tentent de répondre à la question de savoir si Oswald était le vrai coupable, s'il a agi de sa propre initiative ou s'il faisait partie d'une conspiration plus large.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus