Obama demande au Congrès de réformer la loi sur les armes à feu

Au lendemain d'une tuerie qui a fait 13 morts à Washington, Barack Obama a appelé mardi le Congrès à ranimer le projet de réforme des lois sur les armes à feu. Cette réforme avait été enterrée ce printemps.

Le président américain estime qu'une "majorité écrasante" d'Américains soutiennent la réforme que ses alliés démocrates avaient échoué à faire voter en avril. Cela en raison de l'opposition inflexible de la plupart des républicains, ainsi que du lobby des armes.

"Je m'inquiète face à ce qui devient un rituel, que nous subissons tous les trois ou quatre mois, avec ces horribles fusillades", a-t-il dit à la chaîne hispanophone Telemundo. "Tout le monde dit être horrifié, avec raison. Nous soutenons tous les familles (...) et pourtant, nous ne sommes pas prêts à agir de façon élémentaire", a-t-il ajouté.

"Au final, c'est au Congrès d'agir", a lancé le président. Il a rappelé avoir signé une série de décrets dans la foulée de la tuerie de l'école Sandy Hook de Newtown (Connecticut, nord-est), en décembre dernier.

Manque de voix

Au Congrès, mardi, les lignes ne semblaient pas avoir bougé depuis le printemps. Les partisans de la réforme faisaient part de leur pessimisme.

"Nous allons nous y atteler aussi vite que possible, mais il faut d'abord que nous ayons assez de voix", a dit Harry Reid, chef de la majorité démocrate du Sénat. "J'espère que nous en aurons assez, mais aujourd'hui nous ne les avons pas".

Mesures ambitieuses

Parmi les ambitieuses mesures promues par le président figurait la généralisation des contrôles d'identité et d'antécédents judiciaires et psychiatriques avant l'achat de toute arme. Ces contrôles ne sont aujourd'hui obligatoires que dans les magasins agréés, mais pas sur Internet, ni dans les foires, sauf dans les Etats qui ont voté des lois plus restrictives que la loi fédérale.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes